Partager

Une première journée spectaculaire

Sous un grand soleil d’été, les participants du Super Sprint ont été les premiers ce matin à se jeter à l’eau. Après avoir nagé 250 mètres dans le lac Léman qui affichait une température idéale de 21oC, les triathlètes ont parcouru une boucle de 6,7km à vélo avant de terminer par 2,5km de course à pied le long des quais.

Le Super Sprint s’est avéré être la distance idéale pour découvrir le triathlon ou pour ceux n’ayant pas pu s’entrainer suffisamment comme en témoigne Antoine Fouillet : « J’avais déjà fait le Short il y a deux ans mais par manque d’entraînement j’ai choisi de faire le Super Sprint cette fois, histoire de prendre part à la fête ! C’est un super événement avec une très bonne ambiance, je suis content que le triathlon soit de retour à Genève. »

Comme de nombreux inscrits à l’une des sept courses du La Tour Genève Triathlon, la Française Sandrine Dall’aglio, mère de trois enfants, a participé à son premier triathlon aujourd’hui. « Je m’étais fixé pour objectif de finir la course étant donné que c’était mon premier triathlon », a-t-elle déclaré avec le sourire après avoir franchi la ligne d’arrivée. « C’est important pour moi de trouver des distances comme le Super Sprint puisque je ne pratique pas de sport régulièrement. Après cette première expérience réussie, je me vois bien m’inscrire au Short l’année prochaine. »

Ce fut ensuite au tour des plus jeunes, âgés de 6 à 13 ans, de s’élancer sur des distances adaptées à leur âge. À l’image des adultes, tous les triathlètes en herbe ont enchainé natation, vélo et course à pied et se sont dépassés pour terminer leur épreuve. Le Suisse Adriano Rosamilia, âgé de 10 ans, a remporté sa catégorie Ecoliers 10-11 ans. Il a déclaré : « Ce n’était pas mon premier triathlon mais j’ai particulièrement apprécié celui-là, le cadre est très sympa et je suis content d’avoir gagné. »

Victime de son succès, la distance Short, troisième épreuve de la journée, a affiché complet bien avant le début de l’événement. Sous les applaudissements des nombreux spectateurs venus les encourager, les 700 triathlètes, inscrits en individuel ou en équipe relais, se sont élancés en trois vagues différentes pour parcourir les 500 mètres de natation. Ils se sont ensuite mesurer à trois reprises à la célèbre ascension du Chemin de l’Impératrice sur les 20km du parcours vélo avant de terminer leur 5 derniers kilomètres d’effort en course à pied dans le Parc Mon Repos et sur les rives du Lac Léman.

La Championne du Monde de Paratriathlon 2016 Manon Genest, qui a terminé à la 10ème place du Short chez les femmes, est ravie de sa première expérience genevoise : « J’ai trouvé le parcours natation très sympa. La montée de l’Impératrice mérite sa réputation, je l’ai bien sentie la troisième fois. Au final je suis satisfaite de ma performance car le parcours était plutôt exigeant pour une paratriathlète mais je le savais. Ça a été une expérience très formatrice pour moi et je pense que ça ne peut être que bénéfique pour la suite de ma saison. Si je suis disponible l’année prochaine, je signe tout de suite pour revenir ! »

Impressionnant tout au long de la journée, le Suisse Thomas Huwiler s’est imposé sur les distances Super Sprint et Short. Il tentera demain le triplé puisqu’il sera aligné au départ du Standard.

Pour clôturer cette première journée de fête, 50 équipes de deux ont pris part au Run & Bike en alternant vélo et course à pied sur 13km. Les Suisses Christophe Bontaz et Sébastien Deneef de l’équipe Grangettes Running team ont remporté l’épreuve. « Nous avons l’habitude des Run & Bike mais celui-là a quelque chose de particulier avec les deux ascensions de l’Impératrice », ont-ils déclaré.

Demain, 600 triathlètes prendront part au format Standard sur un parcours de 1,5km de natation, 40km de vélo et 10km de course à pied.

< Retour aux actualités